Conférence sur les champignons dans l’écosystème


Sarralbe

« Le monde des champignons est un monde à part ; nous connaissons très bien le monde des animaux et le monde des plantes, mais très peu le monde extraordinaire des champignons » explique M. Gilles Weiskircher, mycologue de l’ANAB (Association Nature Alsace Bossue) pour débuter cette conférence organisée par la commune le 18 octobre 2020.

La science qui étudie les champignons est appelée la mycologie.

Les champignons seraient plus proches dans leur fonctionnement des animaux, que des végétaux et sont des organismes discrets qui jouent un rôle essentiel dans la biosphère ; ils ont lié avec nous des relations millénaires.

Ces organismes sont vivants et ont la particularité d'être incapables de synthétiser des sucres à partir des minéraux comme le font toutes les plantes et les algues par le phénomène bien connu de la photosynthèse.

Sachant cela, les champignons pour se nourrir sont obligés de développer des stratégies très particulières. Et de ce fait, ils s'alimentent en puisant leur nourriture dans leur environnement, mais pas comme les animaux en la mangeant, mais en la décomposant, soit par absorption au dépend d’un autre être vivant (mycoses de la peau par exemple) ou en symbiose (avec les racines des arbres. Le bénéfice est réciproque aussi bien pour l’arbre que pour le champignon).

L’identification de ses derniers dans la mycologie est plus communément appelée méthodologie de détermination d'un champignon.

Pour identifier un champignon, il faut disposer de l’individu entier. Le pied est indispensable car il peut être entouré d’une volve, ce qui est le cas pour l’amanite phalloïde, mortelle !

Il n’existe pas d’espèces protégées chez les champignons, mais uniquement à valeur patrimoniale. Pour partir à la cueillette aux champignons il faut de l’observation et de la méthodologie. « On n’identifie pas un champignon avec des photos mais avec des caractères » explique M. Gilles Weiskircher, identification par la forme : forme générale, chapeau, pied, le biotope (associé avec quel arbre), odeur, ornementation …

Le meunier porte bien son nom, il dégage une odeur de farine ! Beaucoup de descriptions de champignons ayant été faites au 19e siècle, nous ne connaissons plus l’odeur bois de Russie ou gaz de ville !

Quelques ouvrages pour les passionnés : « Le guide des champignons de France et d’Europe », « Champignons, tout ce qu’il faut savoir en Mycologie », de Guillaume Eyssertier, et « L’odyssée des champignons » de François Le Tacon et Jean-Paul Maurice.

Un grand merci à M. Gilles Weiskircher pour son professionnalisme et son talent d’orateur qui lui ont permis de faire partager sa passion avec le public lors de cette conférence.

Conférence sur les champignons dans l’écosystème
Je partage  

en images
Conférence sur les champignons dans l’écosystème
Conférence sur les champignons dans l’écosystème