Taille de caractère : normal ou agrandie

Les news

Retrospective 2018 : 14 août Musique mais pas que...

Ytré

Le quatuor jazz Ytré aura marqué les esprits dès ses premiers concerts en 2017. Il faut dire que ses membres ne sont point des inconnus entre pointures du jazz manouche, cador de la guitare jazz-fusion et virtuose du violon. Construit par petites touches autour de compositions originales puis arrangé collectivement, le répertoire d’Ytré recèle un imaginaire cohérent et puissant où les racines latines et classiques se marient harmonieusement avec la note bleue. « Le quatuor Ytré existe depuis deux ans. Il est né de par la volonté de ses membres de créer un répertoire complètement original à partir de nos créations, jazz, musiques du monde ».

Complices dans leur science de l’improvisation comme dans le foisonnement d’influences à l’œuvre dans leurs opus, ils jouent avec la jubilation de ceux qui se créent un monde et se jouent des clichés.  Aux antipodes d’une démarche usuelle de quartet jazz, ici chaque instrumentiste est à la fois rythmicien, coloriste, soliste. 

 

Les cadences de bossa-nova, harmonies jazz et arrangements de facture classique sont autant de prétexte à la création d’ambiances, polyphonies et textures sonores. Les audaces d’écriture qui par moments les mènent aux frontières d’esthétiques contemporaines contrastent avec un amour certain pour le dépouillement, une recherche d’épure. Ytré est insaisissable, libertaire il va sans dire. Leur musique est une gageure, elle réveille les vibrations ancestrales des musiques populaires, gitanes et jazzy, par la correspondance, la recréation… 

Yardani Torres Maiani - violon

Tchatcho Helmstetter - violon

Railo Helmstetter - guitare

Engé Helmstetter – guitare 

Lara Castiglioni

A l’occasion du concert du 14 août le groupe a invité l’artiste Lara Castiglioni qui a accompagné la musique d'Ytré enrichie d'un visuel poétique et nomade. Des passages de danses influencées par le flamenco, les danses et tours tsiganes, le derviche... Aussi des formes issues du cirque avec des manipulations d'objets en mouvement ainsi qu'une danse avec des oiseaux blancs !

Dans « Ballade de nuit » la marche devient danse et le feu contenu finit par illuminer le scène derrière la salle socioculturelle.

« Ce spectacle est un hommage à Sara, patronne des gitans, des voyageurs des gens de passage. C’est un hommage à la terre. Aimer la terre qui nous porte car nous sommes faits d’elle. Sentir que nous sommes de la même matière, issus du même souffle ».

Femme pétale, nuages de plumes, danses d’oiseaux,

Pluies d’étincelles, fumées mystérieuses, langues de feu, balles de cristal, feuilles sèches et ailes d’éventails...

L’artiste se saisit de toutes matières pour nous emporter dans la grâce et la poésie de la vie et de la terre au féminin.

Retour à la liste des actualités
Les vidéos L'actu de Sarralbe
en vidéos !
Les photos Les plus belles images
de Sarralbe
Vue du ciel Voir la vidéo Télécharger Documents
administratifs
Vigicrues Toutes les informations
sur les crues de la Sarre
Les boutiques Les vitrines de
Sarralbe
La webcam Les cigognes de
Sarralbe