Taille de caractère : normal ou agrandie

Les news

Promenons-nous dans les bois…

Nous sommes nombreux à nous réjouir, à la sortie du confinement, de la possibilité de pouvoir à nouveau arpenter nos forêts. Profiter du grand air, de la nature, de l’espace et des parfums. Joie simple mais ô combien agréable pour le corps et pour l’esprit.

 

Attaque de scolytes sur peuplement d’épicéas

Christian Pocachard / ONF

Mais lors de vos balades vous allez peut-être avoir la mauvaise surprise de découvrir des peuplements forestiers qui ont soit séché sur pied soit disparu du paysage suite à leur exploitation. Il s’agit principalement de parcelles forestières où se trouvaient des peuplements d’épicéas. Ces parties de forêt ont été ravagées par un petit insecte qui fait depuis un certain temps l’actualité et qui se nomme le scolyte.

 

Dégâts de scolytes sur épicéa

Carine Duret / ONF

La forêt communale de Sarralbe n’a hélas pas été épargnée. Il a donc été nécessaire de récolter, pour des raisons sanitaires, sécuritaires et économiques les bois qui se trouvaient en parcelle 13, route qui conduit à la déchetterie, et le long des pistes « Solvay ». Il en sera de même pour les épicéas qui ont séché sur pied dans les parcelles 11, 22 et 33.

Mais la nature a horreur du vide et reprend ses droits. Déjà de nouvelles pousses d’arbres apparaissent. Le travail du forestier consiste, entre autres, à observer l’évolution de ces parcelles et en fonction de certains critères (nature du sol, exposition, surface des trouées, emplacement) à accompagner la nature et réaliser des opérations sylvicoles afin de reconstituer de nouveaux peuplements forestiers. C’est le cas par exemple de la parcelle 13, qui après exploitation des bois a vu son sol se couvrir de bouleaux et autres végétaux. Le sol n’est plus à nu et il est temps maintenant de procéder à des plantations de chênes sessiles notamment, afin de donner vie à une nouvelle chênaie.

 

Planche de chêne sessile en pépinière

Yann Vandebeulque / ONF

Pour cela, il faudra dans un premier temps broyer la végétation en place avant de procéder à ladite plantation afin de réaliser cette opération dans de bonnes conditions, mais aussi afin de réduire la concurrence végétale la première année. Ensuite cette végétation, qui n’aura pas disparu, bien au contraire, mais qui aura été maitrisée, va repartir et accompagner la croissance des chênes tout au long de leur vie. Il faudra également réaliser un engrillagement pour protéger les jeunes plants de la dent du chevreuil ! Le long des pistes Solvay ce sont des plantations d’arbres d’alignement qui seront proposés afin d’agrémenter les paysages et donc les balades en forêt.

Chaque parcelle est un cas unique et chaque parcelle doit faire l’objet d’études et de propositions, mais il est certain que la forêt reconquerra ces espaces. Il faut du temps, beaucoup de temps en forêt, ce sablier du temps si précieux que nous avons découvert pour certains lors du confinement…

 

 Chêne Halter, forêt communale de Sarralbe

Vanessa Molter / ONF

 

Promenons-nous dans les bois,  « TEMPS » QUE…

François Lukas, ONF

Retour à la liste des actualités
Les vidéos L'actu de Sarralbe
en vidéos !
Les photos Les plus belles images
de Sarralbe
Vue du ciel Voir la vidéo Télécharger Documents
administratifs
Vigicrues Toutes les informations
sur les crues de la Sarre
Les boutiques Les vitrines de
Sarralbe
La webcam Les cigognes de
Sarralbe