Taille de caractère : normal ou agrandie

Les news

Guillaume Greff, un artiste sur les traces du loup

C’est dans un endroit bien particulier que Guillaume Greff, natif de Sarralbe, nous a donné rendez-vous, à l’ancien terrain militaire à proximité de la déchetterie. « N’étant pas impactée par l’homme depuis des décennies, cette prairie regorge d’une faune et d’une flore unique dans la région », raconte l’artiste. C’est de ses parents qu’il tient cette passion pour la nature (voir encadré) et s’en inspire pour ses différents travaux. « On qualifie mon travail de "photographie anthropofuge" car je ne montre pas l’Homme, mais uniquement ses traces dans l’environnement, l’architecture ou encore la topographie. J’ai la même approche qu’un archéologue qui essayerait de reconstituer le passage de telle ou telle espèce sur un territoire et en récolterait les témoignages. Je cherche à décentrer le regard pour l’inviter à voir ou ressentir un univers dont l’humanité est écartée, afin de permettre la découverte d’autres réalités, d’autres perceptions, d’autres échelles ».
Pour mener à bien son nouveau projet, basé sur le loup, Guillaume n’a pas hésité à se former auprès d’une association naturaliste depuis deux ans. « J’y apprends l’art du pistage de cette espèce méconnue qui porte en elle beaucoup de préjugés et d’incompréhension ». Il voyage énormément pour appréhender chaque aspect du loup et son importance dans l’écosystème : « Lors d’un voyage au parc de Yellowstone, j’ai découvert que de nombreuses espèces ont bénéficié de sa réintroduction. La végétation a pu se régénérer, les oiseaux s’y installer et les castors renaturer les milieux aquatiques ». Il souhaiterait également se rendre en Biélorussie ou encore dans les Abruzzes, en Italie pour approfondir ses recherches.
« Ce travail fera l’objet d’un livre, œuvre moins éphémère qu’une exposition », conclut l’artiste.
Pour suivre ses travaux et son actualité : http://guillaumegreff.com et Instagram : Guillaumegreff 

Une passion transmise de père en fils

Cette passion, Guillaume la doit en grande partie à son père, Daniel, ancien inspecteur de l’Éducation nationale et adjoint en charge de l’environnement, qui lui a appris à être à l’écoute de la nature. « Il m’a également transmis le goût de la photographie, il disposait d’un petit laboratoire argentique à la cave ». Guillaume s’est tout naturellement dirigé vers la faculté de Strasbourg, où il décroche un master en arts plastiques, matière qu’il enseigne depuis une quinzaine d’années.

Manuel Vasseur

Retour à la liste des actualités
Les vidéos L'actu de Sarralbe
en vidéos !
Les photos Les plus belles images
de Sarralbe
Vue du ciel Voir la vidéo Télécharger Documents
administratifs
Vigicrues Toutes les informations
sur les crues de la Sarre
Les boutiques Les vitrines de
Sarralbe
La webcam Les cigognes de
Sarralbe