Taille de caractère : normal ou agrandie

Les news

Soirée de prestige ce 7 octobre en partenariat avec le Festival de Fénétrange

Ce rendez-vous avec Stokowski a proposé au public sarralbenois des œuvres fétiches de ce compositeur et chef d’orchestre. Stokowski a également dirigé une formation orchestrale similaire. Bien sûr, Haendel s’est joué ici avec des instruments du 19è qui n’ont pas les mêmes sonorités que ceux du 18è mais les musiciens de l’Orchestre symphonique Czech Virtuosi dirigé par Eric Lederhandler ont joué avec fougue et c’est ainsi qu’on écoutait la musique du temps de Stokowski.

Souvenirs !

Jonathan Fournel est venu pour la 1ère fois à Sarralbe alors qu’il avait 9 ans (il en a 24 maintenant). « C’était un de mes premiers concerts. Mes amis de l’école primaire étaient là et avaient fait le déplacement. C’est émouvant de revenir jouer Rachmaninov. J’ai répété une seule fois avec l’orchestre, ce matin. Le chef s’était déplacé il y a deux semaines et tout le travail j’ai dû le faire tout seul ».

Il nous surprend !

« Jonathan Fournel on l’attendait. Il nous surprend, chaque année c’est mieux, c’est qu’il a encore une marge de progression, s’exclame Benoît Piatkowski, président du Festival ! Jonathan est dans le ton juste. Notre société pousse en avant les jeunes talents bien avant leur maturité, parce qu’ils ont des moyens techniques, des capacités invraisemblables à 15, 16, 17 ans. C’était le cas de Jonathan aussi mais Jonathan prend son temps ».

Elève de Bruno Rigutto, Brigitte Engerer, Claire Désert et Michel Dalberto au CNSMDP il poursuit actuellement sa formation à la Chapelle Reine Elisabeth et il continue de progresser. La maturité venant avec l’âge, on obtient maintenant des interprétations étonnement mûres, de très haut vol, et évidemment techniquement parfaites.

« Peu de pianistes jouent aussi bien Rachmaninov que Jonathan l’a fait ce soir, c’est du très haut niveau international, constate Benoît Piatkowski. Il rentre vraiment dans le cercle fermé des très grands pianistes et j’ai le sentiment que je l’ai vraiment accompagné depuis l’âge de 10 ans » !

Jonathan a déjà gagné de nombreux concours

Il vient d’être sélectionné soliste instrumental de l’année aux Révélation Classiques de l'Adami 2017 au Festival Pablo Casals à Cattlar.

C'est la 1ère marche pour accéder aux victoires de la musique 2018. Les nominations seront connues d’ici un mois. Le concert des victoires aura lieu en février. La note sera partagée entre public et professionnels et il faudra voter pour lui sur internet !

Jonathan prend des risques !

« Plus Jonathan rentre dans l’œuvre, plus il rentre dans le piano, accélère, va chercher les notes graves et en même temps il a tous les risques de mettre le doigt à côté. Jonathan a la maîtrise technique, prend le risque, le maîtrise, le calcule. Son travail de 6h par jour au piano, son travail sur son système nerveux font que le geste est tellement automatisé qu’il n’est plus obligé d’y penser, c’est la tête qui commande... Une des caractéristiques des grands pianistes est d’avoir une idée, un objectif, une architecture dans l’œuvre. Ils suivent une progression comme lui, un chemin jusqu’à l’apogée.

C’est long un concerto mais on ne s’ennuie pas à l’écouter. Jonathan arrive à surprendre la public parce que la 2è symphonie de Rachmaninov, les amateurs de musique l’ont écoutée une centaine de fois. Pour trouver du plaisir à l’écouter une 101è fois, il faut un pianiste capable de surprendre. Dans sa conception réfléchie de l’œuvre Jonathan est en osmose avec l’orchestre, il cherche un son, des tempos, du rythme, du rythme à l’intérieur du rythme avec des rubatos qui permettent une expression émotionnelle qui lui est propre.

En deuxième partie du programme, l’orchestre a donné une éblouissante interprétation de « la symphonie du nouveau monde de Dvorak » par la sonorité, le travail des cuivres, la précision invraisemblable des cordes, d’une chaleur que l’on ne retrouve que dans l’Est, un équilibre que le chef a su trouver, une énergie et une dynamique qu’il a su insuffler. Les interprètes ont captivé le public, qui, suspendu au souffle de l’orchestre, a eu beaucoup de plaisir à écouter cette symphonie de 45 min.

Retour à la liste des actualités
Les vidéos L'actu de Sarralbe
en vidéos !
Les photos Les plus belles images
de Sarralbe
Vue du ciel Voir la vidéo Télécharger Documents
administratifs
Vigicrues Toutes les informations
sur les crues de la Sarre
Les boutiques Les vitrines de
Sarralbe
La webcam Les cigognes de
Sarralbe